Les usages d’aujourd’hui et de demain

Linkedin. Viadeo Imprimer Exporter en PDF

L’économie numérique est un des piliers de la croissance de demain. Grâce aux Réseaux d’Initiative Publique, cette mutation n’est plus seulement l’apanage des grandes métropoles mais s’étend aux zones rurales.

De nouvelles activités voient le jour et les consommateurs mesurent chaque jour les bienfaits de la concurrence et l’innovation… Ce sont au total près de 150 opérateurs qui sont aujourd’hui référencés sur les réseaux opérés par Axione.

  

Ces opérateurs représentent bien sûr de l’emploi local mais également des innovations et des gains de compétitivité importants pour de nombreuses PME et services publics locaux :

  • Dans la Loire, le RIP est un catalyseur de la coopération des établissements de santé. L’accès généralisé au très haut-débit professionnel sur fibre optique a permis de mettre en place un projet conforme aux préconisations de l’ASIP (Agence des Systèmes d’Information Partagés de la Santé) et la Loire propose dorénavant une plateforme d’archivage d’images numériques médicales en mode Saas sur un Cloud privatif (des ressources dédiées et virtualisées, hébergées à distance et accessibles via une connexion par réseau privé) ainsi qu’un GIE de téléradiologie. Des services de télémédecine tels que le diagnostic AVC à distance ont également pu être développés.

 

  • En limousin, dans le cadre d’une action coordonnée de raccordement en fibre optique des lycées et des principaux centres de formation, un projet régional de développement des usages numériques éducatifs a vu le jour : formation et enseignement à distance, diffusion en streaming de contenus (sans téléchargement), téléphonie par IP, développement d’Espaces Numériques de Travail, visioconférence, bibliothèque virtuelle…

 

  • Dans la Nièvre, le Conseil général a interconnecté 79 de ses sites départementaux dont 22 collèges en fibre optique. Cette stratégie vise à assurer le développement des usages (voix sur IP, visioconférence…) et à mutualiser les moyens techniques (élimination des serveurs distants). L’un de ces collèges a d’ailleurs été sélectionné par le ministère de l’éducation pour bénéficier d'un accompagnement pédagogique et d'investissements spécifiques afin d’aller plus loin dans l'intégration du numérique dans les enseignements et la vie scolaire.

 

  • A Pau-Pyrénées, le premier réseau métropolitain 100% FTTH de France a permis à CS Communication & Systèmes, en partenariat avec Turbomeca et la Communauté d’Agglomération Pau-Pyrénées, de créer un centre de simulation numérique pour accompagner les PME locales dans leurs programmes de R&D. Le Centre de Simulation de Pau (CSP) est en mesure de proposer un service global performant, ouvert à tous les acteurs industriels et notamment aux filières de l’aéronautique, de la défense, du nucléaire, de l’énergie et des transports. La communauté d’agglomération a également créé « Pau Cité Multimédia », une zone dédiée aux entreprises du numérique qui a engendré la création de 1500 emplois.

 

  • En Charente-Maritime, la Régie d’Exploitation des Services d’Eau (service public de l’eau) a basculé vers la fibre optique (FTTB à 20 M/Bps) afin de faire progresser ces process internes et développer de nouveaux services pour sa clientèle,

 

  • Dans l’Ardèche et dans la Drôme, Jaillance (marque leader des vins effervescents en grande distribution) a opté pour la fibre optique afin, d’une part, de sécuriser sa connexion internet et d’autre part, de développer des services complémentaires : plan de reprise d’activité, sauvegarde de données à distance, utilisation d’applications en mode hébergé, dématérialisation des procédures douanières…

 

  • Dans de nombreux territoires, les Réseaux d’Initiative Publique ont permis d’assurer le raccordement des Services Départementaux d’Incendie et de Secours (SDIS) en fibre optique. Grâce au THD, les outils sont modernisés (VPN) et les systèmes de communication et d’alerte sont plus efficaces (raccourcissement des délais moyens d’intervention),

 

  • En Maine-et-Loire, le Groupe Brangeon (logistique / environnement) a, grâce au RIP Melisa et à la fibre optique, interconnecté ses sites, sécurisé ses liaisons et mis en place un plan de reprise d’activité. Le Groupe est ainsi à même de faire face à une situation critique sans crainte d’altération de son activité…

 
Des centaines de groupes industriels, PME ou services publics ont aujourd’hui recours à la fibre optique et au très haut-débit comme c’est le cas du Groupe Pierre Fabre à Pau-Pyrénées ou encore de Valrhona (Groupe Revillon) dans la Drôme… Sauvegarde déportée, plan de reprise d’activité, sécurisation des connexions, dématérialisation des données, les exemples sont nombreux et témoignent d’un changement d’échelle.

 
Nous entrons assurément dans l’ère du très haut-débit !